Quelle alarme de piscine choisir ?

Véritable merveille dans votre jardin, une piscine peut tout aussi bien constituer un danger pour les usagers notamment les enfants et les animaux. Pour y parer, plusieurs dispositions législatives imposent l’adoption de dispositifs de sécurité normalisés pour les piscines enterrées privatives. Au nombre de ceux-ci, l’alarme de piscine dont seulement deux variantes sont homologuées : le modèle à immersion et celui périmétrique. Alors, laquelle constitue le meilleur choix ?

Une alarme de piscine répondant aux normes législatives

Le choix d’une alarme pour piscine enterrée, privative individuelle ou collective doit nécessairement respecter les exigences des normes NF P90-307. Ce système permet de prévenir de tout mouvement anormal ou risque de noyade de sorte qu’il soit possible de rapidement y remédier.

Les critères de sécurité à respecter sont

  • La détection de toute chute dans la piscine d’un enfant de moins de 6 ans
  • Une puissance sonore d’au moins 100 décibels à un mètre
  • Peut fonctionner non-stop 24h/24
  • Prévenir en cas de dysfonctionnement

Avoir un dispositif de marche hors de portée des enfants, etc. Choisir une alarme périmétrique.

Tant qu’elle adhère à ces exigences, il est aisément possible de choisir entre une alarme périmétrique et une arme à piscine immergée.

Un modèle performant présenté

Choisir une alarme de piscine périmétrique

Elle s’installe à l’extérieur de préférence à une certaine distance du bassin de façon à pouvoir laisser quelques secondes à l’intervenant pour arriver sur les lieux après détection de l’intrusion. Cette détection est possible grâce à des capteurs infrarouges disposés à l’entour de la piscine généralement dans les quatre coins formant ainsi une sorte de protection visible. Ce périmètre établi permet de repérer toute intrusion d’enfant, d’animaux ou même d’étrangers. De cette manière, il est possible avec ce système de pouvoir éviter la chute dans le bassin.

Choisir une alarme de piscine immergée

Ce dispositif est constitué d’une sonde susceptible d’analyser les ondes émises par les vagues. Ainsi, de par sa constitution, toute chute dans la piscine, surtout celle d’un enfant de moins de 5 ans est immédiatement détectée et la sirène déclenchée. Le grand inconvénient ici est qu’elle ne retentit qu’une fois l’accident produit autrement dit, après que l’enfant ait chuté dans la piscine. N’étant donc pas préventif, il est capital qu’une personne capable se retrouve dans l’environnement immédiat pour une intervention rapide.

Voir ce guide d’achat dédié : www.la-securite-piscine.info

Choisir une alarme en fonction du type de piscine

En termes de praticité, l’alarme périmétrique s’installe facilement, mais se révèle moins discrète que celle immergée vu le nombre de capteurs qu’il faut disposer autour de la piscine. Généralement, elle ne s’adapte ni à la piscine hors-sol ni à celles libres de formes.

Par contre, l’alarme immergée est compatible avec tout type de piscine et présente également une grande facilité d’installation et d’utilisation.

Moins chères, elles se font plus abordables que le modèle à infrarouge qui nécessite un budget minimum de 800 euros pour l’entrée de gamme.

Une alternative, le bracelet piscine

Les deux types d’alarmes homologuées mis à part, le bracelet alarme peut également se révéler très sécuritaire pour vos enfants. Connecté à un récepteur, il s’enclenche aussitôt que celui-ci s’éloigne du récepteur. C’est ainsi, un excellent moyen de protection pouvant venir en complément aux deux cités plus haut. Retenez cependant que, quel que soit le choix il ne pourra jamais égaler la vigilance humaine.

Dossier sécurité enfant : Les mesures de sécurité à considérer lors d’un achat de lit mezzanine