Comment fabriquer une éolienne avec un alternateur de voiture ?

Qui parle de voiture parle d’un assemblage de mécanique qui relève du génie. L’éolienne étant elle-même un dispositif mécanique, il est bien possible de se servir d’un alternateur de voiture pour la concevoir. C’est en fonction d’une part de la capacité de l’alternateur et d’autre part du montage mécanique réalisé que l’éolienne est soit de grande puissance ou de petite puissance. Nous vous proposons ici comment vous pourrez procéder pour la fabrication.

Quel alternateur choisir pour faire un bon montage mécanique dans la fabrication de l’éolienne ?

Le choix varie en fonction du type d’éolienne que vous souhaiterez réaliser. Généralement, lorsque l’éolienne doit être de petite puissance, il est souhaitable de choisir un alternateur de petite voiture : 540 watts soit environ ¾ CV. Mais par contre si l’éolienne doit être de grande puissance, il est préférable de choisir un alternateur de grande voiture 1012 watts soit environ 1,25 CV. Voilà donc à quelques différences près les capacités des alternateurs qui doivent être choisis pour obtenir les performances rêvées.

Retenez qu’avec de tels choix, vous mettez de votre côté toutes les chances de réaliser une bonne éolienne. Ces alternateurs correspondent exactement à chaque type d’éolienne que vous aimeriez fabriquer.

Un stage pour savoir fabriquer sa propre éolienne.

Comment réaliser un montage mécanique de l’alternateur pour fabriquer une éolienne de grande puissance ?

Il est important que la vitesse de rotation de l’hélice soit multipliée pour que le montage soit efficace. Ainsi donc, l’utilisation de courroies crantées qui n’est rien d’autre qu’une bande de caoutchouc entre deux axes en vue de transmettre un bon mouvement de rotation permet d’améliorer la vitesse avec peu de pertes, à la différence des courroies trapézoïdales qui créent plus de pertes. Il est possible d’observer une vitesse de l’hélice qui avoisine les 450 tours/minutes avec un vent de 30 km/h tandis que la vitesse de l’alternateur peut avoisiner les 1800 tours/minutes.

Un tel montage justifie aisément la puissance de l’éolienne. Il est primordial que vous suiviez scrupuleusement toutes les étapes de ce procédé pour parvenir à un bon résultat. Si les consignes liées au choix de l’alternateur ne sont pas prises en compte, les résultats peuvent être faussés. C’est pourquoi une attention particulière est demandée à ce stade du travail.

Ce qui est bon à savoir pour connaître le fonctionnement des éoliennes.

Comment réaliser un montage mécanique de l’alternateur pour fabriquer une éolienne de petite puissance ?

Ici, il faut agir sur le stator de l’alternateur qui constitue sa partie fixe par opposition au rotor qui est sa partie mobile. Autrement dit, le rembobiner avec un fil permet de réduire directement le diamètre de l’hélice sur l’axe et donc de diminuer sa puissance. La quantité de spires par encoche du stator doit être également limitée pour que la vitesse de rotation soit plus lente. À cette étape, on remarque souvent une baisse de l’intensité du courant.

Vous devez minutieusement respecter ces directives pour ralentir la vitesse voire la puissance de l’éolienne. Ce procédé diffère sur de nombreux aspects de l’autre, cela ne laisse aucun doute. Néanmoins, il faut retenir que les deux procédés sont réalisables avec beaucoup de concentration et de prudence.

Les différents critères de choix d’un visiophone.