Comment bien choisir un microscope ?

Quel que soit le modèle, le microscope est un appareil permettant d’observer des échantillons de petites dimensions, invisibles ou presque à l’œil nu. Il se décline en plusieurs types, formats et options, qu’il est difficile de faire le choix. Pour pouvoir découvrir ce qui vous convient, il faut prendre en compte certains paramètres.

Déterminer les besoins

La première chose à faire est d’établir vos besoins. Il est indispensable de définir vos objectifs et les types d’échantillon que vous souhaitez observer. Chaque modèle peut posséder des applications spécifiques. La loupe binoculaire convient à des objets de grande taille, qui ne demandent pas trop d’agrandissement, comme les fleurs, les roches,… Le microscope classique est plutôt dédié pour visionner des échantillons sur lame. Le prototype inversé est utilisé pour observer des cellules en culture in vitro, des objets épais ou déposés au fond d’une boîte de pétri. Les microscopes à platine d’observation horizontale s’utilisent dans le domaine médical ou biologique.

Les paramètres indispensables

Après avoir spécifié vos besoins, il est nécessaire de choisir par la suite votre objectif. Cela permet de faciliter vos manipulations. Certains éléments doivent, entre autres, être observés en milieu liquide. La qualité des objectifs est variable. De manière générale, on utilise des oculaires 10x avec des objectifs de 10x à 100x. Optez pour ceux qui ne risquent pas de déformer votre image. Il existe des objectifs achromatiques, qui servent à corriger les défauts de couleurs, et des objectifs plan-achromatiques, qui assurent la correction des aberrations chromatiques et de la planéité au niveau du pourtour de l’image. Les grossissements proposent également une large plage. Choisissez leurs commandes afin de pouvoir réaliser la mise au point du microscope. Plus faciles, les commandes séparées sont fortement recommandées pour les débutants. Les commandes coaxiales offrent par contre un grand confort de travail. La mise au point macrométrique et micrométrique en fait partie. Elle convient aux chercheurs confirmés.

Les éléments annexés

Quelques éléments supplémentaires servent à optimiser l’utilisation du microscope, qu’il est important de bien les tenir compte. Parmi ceux-ci, le condenseur (platine ou Abbé) permet de concentrer la lumière sur l’échantillon. L’oculaire sert à agrandir l’image fournie au plan focal de l’objectif. Monoculaire, binoculaire ou trinoculaire, l’essentiel est d’avoir une meilleure visibilité de l’objet. Au final, vérifiez aussi le système d’éclairage, halogène ou LED.

 

Lire aussi : Comment évaluer l’efficacité d’une cafetière expresso ?/ Aspirateur traineaux : des modèles 2021/Les avantages d’un cric hydraulique

https://www.youtube.com/watch?v=l5ng-SUePAc&t